L’association Générations futures fondée en 1996 par un ingénieur agronome de l’INRA, Georges Toutain et un enseignant, François Veillerette, a fait paraître un rapport d’étude, réalisé en partenariat avec le Réseau Environnement santé et le WWF-France et intitulé Menus toxique : enquête sur les substances chimiques de nos aliments.

Il a été imaginé un menu type pour les repas d’une journée d’un enfant (4 repas et un encas), menu respectant les recommandations du Plan National Nutrition Santé. Les produits (non bios) ont été achetés dans des supermarchés de l’Oise, de Saône et Loire et de Paris. Ils ont ensuite été analysés par des laboratoires accrédités COFRAC, entre juillet et septembre 2010. Les résultats de l’étude sont alarmants :

Un enfant peut avaler 128 résidus chimiques dans la journée, représentant 81 substances chimiques différentes, dont 36 pesticides, 47 substances cancérigènes et 37 perturbateurs endocriniens.