Une étude israélienne parue dans la revue Nature le 17 septembre 2014, met en garde l'utilisation des édulcorants qui pourraient favoriser le diabète.

Testés sur des souris, 3 édulcorants (aspartame, saccharine et sucralose) ont provoqué une intolérance au glucose, signe avant-coureur du diabète.

Un essai préliminaire de consommation de saccharine sur 7 personnes en bonne santé a permis de constater une intolérance au glucose de 4 personnes et une modification de leur flore digestive.

L'étude demanderait à être reproduite sur un nombre plus élevé de personnes, mais une alerte est lancée sur les risques potentiels des produits lights.

Pour en savoir plus : Le Monde.