Des chercheurs de l'Inserm ont découvert qu'une protéine, produite par une bactérie intestinale serait à l'origine des troubles du comportement alimentaire, créant des dérèglements dans l'impression de satiété, trop vite atteinte dans l'anorexie et pas assez dans la boulimie. Les troubles psychologiques seraient donc un facteur aggravant mais pas la cause unique de ces troubles du comportement alimentaire.