Klee, logo nourriture équilibrée

Diététique crudivore

Concept d'alimentation vivante



  • Crudivores, frugivores, granivores : Introduction.
  • Un peu d'histoire.
  • Manger des aliments dont les principes nutritifs n'ont pas été détruits par la chaleur : Principes.
  • Salades variées (légumes frais ou lactofermentés, céréales germées), fruits, jus de fruits ou de légumes : Cuisine.

Caractéristiques

Le principe de base est le concept d'alimentation vivante : manger des aliments dont les principes nutritifs n'ont pas été détruits par la chaleur.

La préservation des enzymes habituellement détruites pendant la cuisson est réputée, pour les crudivores, faciliter la digestion. Les vitamines sont également mieux préservées dans les aliments crus.

Compare diet : Diététique crudivore - fruits, légumes et céréales, huile d'olive

Photo : Jacques Bouchut

Selon la diététique crudivore

La cuisine crudivore est une cuisine à base de salades variées (légumes frais crus ou lacto fermentés et céréales germées, sans ajout de vinaigre ou de moutarde, mais avec seulement un filet d'huile d'olive), de fruits crus ou séchés, de jus de fruits ou jus de légumes.

Les crudivores mangent aussi des algues, du miel non pasteurisé, des huiles de première pression à froid, des aliments végétaux déshydratés à froid.

Pour en savoir plus : 1) Introduction - 2) Histoire - 3) Principes - 4) Cuisine

- haut -


1 - Introduction

Certaines personnes refusent de manger des produits d'origine animale mais aussi de manger des produits chauffés à des températures supérieures à 40°C (température à laquelle les enzymes commencent à être détruites). Elles sont appelées crudivores, car elles mangent des nourritures crues.

Il existe également une sous-classe de crudivores : des frugivores qui ne mangent que des fruits quelle que soit leur provenance, des granivores, qui ne mangent que des graines ou des fruitaliens qui ne mangent que des fruits et des matières végétales recueillis sans abîmer de plantes ou d'arbres. Sont autorisés pour les fruitaliens les fruits et légumes que l'on cueille sur l'arbre ou la plante, sans détruire l'arbre, comme la pomme ou la tomate mais sont interdit les légumes racines : quand on prend une carotte ou une pomme de terre, toute la plante est détruite.

-> 2) Histoire - 3) Principes - 4) Cuisine

- haut -


2 - Un peu d'histoire

Les crudivores se réfèrent à la secte juive des Esséniens, qui aurait été crudivore et dont les adeptes pouvaient vivre jusqu'à 120 ans. Dans l’Antiquité tardive, les ermites chrétiens de Grèce ou d’Egypte refusaient les plats cuisinés et mangeaient crus des fruits, des baies sauvages, des herbes comestibles ou des racines douces, certains n’acceptant éventuellement comme nourriture cuite que du pain. Ils voulaient se rapprocher des plus pauvres, qui n’avaient même pas de bois pour faire cuire leurs aliments. Ils pratiquaient une ascèse alimentaire pour se rapprocher de la nature et des anges. On les appelait boskoi ou moines brouteurs. Mais les premiers théoriciens du crudivorisme seraient, au 20e siècle Ann Wigmore et Viktoras Kulvinkas, fondateurs de l’Institut de santé Hippocrate (Hippocrates Health Institute) de West Palm Beach en Floride.

1) Introduction <- aller à -> 3) Principes - 4) Cuisine

- haut -


3 - Les principes du crudivorisme

On retrouve chez les crudivores toute la gamme des justifications idéologiques ou de santé des végétariens et végétaliens. La spécificité des crudivores est de manger une nourriture crue, censée prévenir certaines maladies, les guérir ou en alléger les symptômes : cancers, arthrite, troubles de digestion, diabète, maladies cardiovasculaires, etc. L'objectif est de vivre plus longtemps en bonne santé en favorisant l’élimination des déchets accumulés dans l’organisme.

Le principe de base est le concept d'alimentation vivante : manger des aliments dont les principes nutritifs n'ont pas été détruits par la chaleur. Les fruits, les légumes, les graines germées sont des aliments à composante alcaline : qui contiennent une forte teneur en minéraux basiques (calcium, magnésium, sodium et potassium) et une faible teneur en minéraux acides (chlore, soufre et phosphore). Ils contribuent à un bon équilibre acido-basique de l’organisme.

Dans l'alimentation crudivore, les fruits et légumes peuvent être mangés crus, mais une transformation à froid est également autorisée, grâce à la fermentation ou la germination.

La fermentation transforme le sucre d’un aliment en acide lactique, en alcool ou en acide acétique (vinaigre). Cette transformation se fait grâce à des micro-organismes naturellement présents dans l’aliment, ou ajoutés. La fermentation est un moyen traditionnel de conservation des aliments. C’est le seul qui améliore leur valeur nutritive, leur saveur et leur digestibilité. La fermentation lactique ou lactofermentation est celle qui est la plus intéressante du point de vue nutritionnel.

Nous avons tous déjà mangé des produits fermentés : le yaourt, la choucroute, les olives, le fromage, le vinaigre, le vin, la bière, le kéfir ou le miso.

Par la germination, la graine donne naissance à une nouvelle plante. Elle se produit à l’humidité et à l’abri de la lumière, et comporte une multitude de réactions chimiques. La plus importante est la synthèse d’enzymes qui permet une pré digestion des glucides, des lipides et des protéines de la graine; puis vient la multiplication impressionnante de certaines vitamines et, finalement, la production de chlorophylle qui commence quand une petite tige voit la lumière. On peut dire que la germination est une usine de pré digestion et de fabrication de nutriments.

Les crudivores mangent donc des fruits crus ou séchés, des légumes crus ou lactofermentés, des légumineuses, des céréales et des graines germées, des algues, du miel non pasteurisé, des huiles de première pression à froid, des aliments végétaux déshydratés à froid et des algues.

Il est recommandé de ne pas mélanger certains groupes de nutriments, par exemple les protéines avec les féculents, ou les fruits sucrés avec les fruits acides.

La préservation des enzymes habituellement détruites pendant la cuisson est réputée, pour les crudivores, faciliter la digestion. Les vitamines sont également mieux préservées dans les aliments crus. L’alimentation vivante permettrait d’éviter un phénomène appelé leucocytose digestive où l'organisme réagirait aux aliments cuits qu'il considérerait comme étrangers. Le système immunitaire enverrait donc ses globules blancs (leucocytes) combattre ces aliments, détournant ainsi son attention des véritables envahisseurs (bactéries, virus) et prédisposant l’organisme aux infections.

L'alimentation crudivore semble riche en antioxydants. Des aliments riches en fibres et en protéines provoquent facilement la satiété, c'est pourquoi les crudivores mangent peu et perdent du poids. Les carences alimentaires sont identiques à celles des végétaliens.

La diététique actuelle officielle conteste en partie les théories crudivores, faisant remarquer que la cuisson des aliments peut améliorer la biodisponibilité de certains nutriments. Par exemple, la quantité de lycopène (antioxydant) des tomates double après 30 minutes de cuisson.

La diététique crudivore est également en opposition avec les diététiques historiques (diététique hippocratique, ayurvédique et chinoise), qui se méfient des aliments crus et privilégient la cuisson des aliments : la digestion étant une cuisson, un aliment déjà cuit sera plus facile à digérer qu'un aliment cru.

1) Introduction - 2) Histoire <- aller à -> 4) Cuisine

- haut -


4 - La cuisine crudivore

Manger des produits germés ou lactofermentés obligent le crudivore à préparer les aliments à l'avance : il s'agit d'une contrainte dans le monde moderne. Comme peu de personnes partagent cette façon de manger, le crudivore peut se sentir isolé. Le crudivore est obligé de mâcher longuement les aliments. Il s'agit donc d'une alimentation qui peut vite paraître monotone et peu conviviale aux non crudivores. Les forums Internet sont pleins de crudivores gourmands qui ont du mal à résister à la tentation de manger du pain, des chips ou du chocolat !

La cuisine crudivore est une cuisine à base de salades variées (légumes frais ou lactofermentés et céréales germées, sans ajout de vinaigre ou de moutarde, mais avec seulement un filet d'huile d'olive), de fruits, de jus de fruits ou jus de légumes, de fruits secs. La possession d'un désydrateur permet la réalisation de biscuits, pizzas, burgers crus !

1) Introduction - 2) Histoire - 3) Principes <- aller à


- haut -