Menu
Régime Atkins : Carnaval, logo régimes alimentaires

Régime Atkins

un exemple de régime low carb


La méthode Atkins

Livres


Les recherches sur les liens entre hydrates de carbone et obésité ont débuté au 19e siècle aux USA, mais sont longtemps restée cantonnées dans les milieux médicaux.

En 1869, le Dr William Harvey a publié Letter on corpulence, une étude sur le cas de William Benting, un obèse qui a pu maigrir grâce à une forte réduction de consommation des hydrates de carbone. Vers 1920, le cabinet médical Johns Hopkins a également étudié un régime low carb pour lutter contre l'épilepsie. En 1926, le Dr Clarence Lieb a étudié le cas de l'explorateur Vilhjalmur Stefausson, qui a vécu plusieurs années chez les Inuit en s'alimentant comme eux de viande et de graisse tout en restant en bonne santé. D'autres études et des expérimentations ont eu lieu dans les années 1950 et 1960. En 1967, le médecin autrichien Wolfgang Lutz a publié Leben Ohne Brot (une vie sans pain). Entre 1962 et 1967 le Dr H.J. Roberts (Palm Beach Institute for Medical Research) publie ses recherches sur la relation entre hydrates de carbone et prise de poids.

Le docteur Atkins, cardiologue américain, expérimente le régime low carb

Le docteur Atkins (1930-2003),
cardiologue américain. A partir de 1964, il expérimente, lui aussi, un régime low carb.

Grâce à ce médecin, le régime low carb accède à la notoriété. En 1972, le Dr Atkins publie Diet Revolution, qui s'est vendu à plus de 15 millions d'exemplaires dans le monde.


A la suite de la découverte, par le Dr David Jenkins, du concept d'Indice Glycémique (IG), le Dr Atkins publie en 1990 Dr Atkins New Diet Revolution. Ce livre sera réédité plusieurs fois et augmenté en 2002.

Le régime Atkins a connu un grand succès à partir des années 1970. En 1989 Atkins créé des compléments alimentaires (barres nutritives et boissons pauvres en hydrates de carbone), qui sont commercialisés depuis 1998 sous la marque Atkins Nutritionals Inc. Une fondation Atkins est créée en 1999, qui va survivre à la mort accidentelle du Dr Atkins, à l'âge de 72 ans et qui poursuit actuellement ses recherches.

Certains industriels, devant le succès de cette méthode, proposent maintenant des produits étiquetés pauvres en hydrates de carbone.

La méthode Atkins

- haut -



La méthode Atkins

Le docteur Atkins estime que l'obésité n'est pas causée par une alimentation trop riche mais une mauvaise assimilation des sucres. Or notre organisme tire son énergie des sucres et des graisses.

Le régime Atkins veut donc réduire les glucides dans l'alimentation, pour que le corps soit forcé de puiser dans ses réserves de gras, se mette à les brûler. Ce qui provoque une perte de poids. C’est pourquoi on ne compte pas les calories (il est possible de manger 1800 à 2000 calories/jour tout en maigrissant) mais tous les glucides sont interdits : sucres lents (féculents, légumineuses) ou sucres rapides (fruits, sucreries, alcool).

Selon le régime Atkins, on peut consommer protides et lipides à volonté. Les repas type comprennent viande, poisson, fruits de mer, oeufs et laitages, ainsi que certains légumes peu glucidiques.

Le régime Atkins débute par une cure de 14 j avec des interdictions strictes. Les documents Atkins recommandent actuellement de manger, pendant cette cure d'installation :

- Protéines : viandes, poissons et oeufs à volonté, mais éviter les charcuteries.
- Fromage ferme : 85 à 110 g par jour (fromages frais, fromage blanc ou allégé interdits).
- 20 g/j d'hydrates de carbone sous la forme de légumes verts ou riches en fibres : salade, endive, radis, concombre, céleri, artichaut, aubergine, courge, courgette, tomate, diverses variétés de chou, navet, poireau, etc., accompagnés d'épices et herbes aromatiques.
- Graisses : huiles et beurre sont autorisés, mais pas la margarine (graisse trans avec hydrates de carbone).
- Sucre : la saccharine ou sucralose est acceptée comme édulcorant.
- Boissons : eau (de préférence), jus de citron. Thé et café (de préférence décaféiné) sont autorisés avec modération.
- Compléments alimentaires éventuels : psyllium, graine de lin, son de blé (contre la constipation), vitamines et minéraux (potassium, magnésium et calcium, mais sans fer).

Une deuxième phase permet de réintroduire, pendant une semaine, 5 g/ j de glucides (lait, fruits ou céréales), ce qui correspond à une petite moitié de tranche de pain. Quand le poids est stabilisé pendant un mois, on rajoute 10 g de glucides par jour, quitte à les réduire si le poids augmente à nouveau. C'est la notion de Critical Carbohydrate Level (CCL), c'est-à-dire le niveau d'hydrates de carbone à partir duquel le patient va recommencer à prendre du poids. Ce CCL est variable selon les individus.

Le régime Atkins est moins strict, ensuite, pour une pratique dans la durée : la consommation quotidienne de glucides, suivant le style de vie de la personne et son métabolisme peut alors monter entre 45 g à 100 g/j.

Avantages du régime Atkins :
- on maigrit vite (plus vite que dans un régime pauvre en calories), sans avoir faim, grâce à un régime riche en protéines qui rassasient.
- les règles sont simples, la nourriture variée est plus attractive que dans d'autres régimes.

Inconvénients, selon la diététique officielle : ce régime autorise les matières grasses à volonté, ce qui peut faire augmenter le taux de cholestérol et le risque de maladies coronariennes. La réduction des fruits et légumes peut engendrer des carences en vitamines, sels minéraux et fibres (risques de constipation). Si le corps privé de glucides va chercher son énergie dans les muscles, cela peut provoquer de la nausée, de la fatigue physique et psychique, une production anormale d'acétone, et par voie de conséquence, une mauvaise haleine. La perte de poids, à long terme, n'est pas différente des autres régimes.

Tous ces inconvénients sont réfutés par la société Atkins.


- haut -