Menu

Article : Fruits.


Pruneau d'Agen
Photo : J Bouchut

Prune

Diététiques : Ayurvédique - Chinoise - Hippocratique - Officielle - Alternatives - Régimes


Origine

Le prunier sauvage et le prunellier sont des arbustes épineux présents en Europe (sauf en Islande, en Crète et au nord de la Scandinavie), en Asie occidentale (sauf en Iran), au sud-ouest de la Sibérie et en Afrique du Nord.

Le prunier domestique (Prunus domestica) serait né d'une hybridation entre le prunellier et le prunier myrobolan (un arbuste épineux originaire d'Asie). La culture du prunier a débuté en Asie occidentale dans l'Antiquité. Pline en connaît 12 espèces. Le prunier fait partie de la liste des fruits dont la plantation est conseillée par Charlemagne, dans le Capitulaire de Villis. Selon la légende, les Croisés auraient rapporté de Palestine le "prunier de Damas", qui était cependant déjà connu de Pline. Ce prunier, croisé avec un prunier local, aurait donné le "pruneau d'Agen", une variété française de prune particulièrement adaptée pour être mangée séchée.

Il existe actuellement environ 2 000 variétés de prune dans le monde.

- haut - autres aliments -


Dhanvantari, logo diététique ayurvédique Diététique ayurvédique

Le pruneau est considéré comme un laxatif humidifiant.

- haut - autres aliments -


Le Yin et le Yang, logo diététique chinoise Diététique chinoise

La prune est de nature neutre et de saveur acide. Elle est Yin. Elle est déconseillée en cas de Yang mince.

- haut - autres aliments -


Hippocrate, logo diététique hippocratique Diététique hippocratique

- haut - autres aliments -


molécule acide aminé, logo diététique officielle Diététique officielle

La prune noire et le pruneau contiennent des antioxydants qui protégent les cellules des radicaux libres (liés au développement des maladies cardiovasculaires, de certains cancers et du vieillissement). Sur 1 000 aliments répertoriés pour leur quantité d'antioxydants, la prune se classe au 30e rang et le pruneau se classe 21e rang. La prune jaune contient plus d'acide phénolique que la prune noire et la prune noire plus de flavonoïdes que la prune jaune. En revanche, les flavonoïdes sont détruits par le séchage du pruneau. Mais le pruneau contiendrait 2 à 3 fois plus d'antioxydants que la prune fraîche.

Une étude a montré qu'une consommation de 12 prunes par jour diminuerait le mauvais cholestérol chez l'homme. Des extraits de prunes diminueraient la prolifération des cellules cancéreuses in vitro. Leur effet chez l'homme reste à démontrer.

Une consommation régulière de pruneaux aurait des effets bénéfiques pour les os des femmes ménopausées (lutte contre l'ostéoporose).

Le jus de pruneau contient en particulier du fer et d'autres métaux, de la vitamine B6. Il est, avec le pruneau, très laxatif.

Certaines personnes allergiques ou à l'intestin sensible doivent consommer prune et pruneau avec modération.

Composition moyenne :
Prune : Aprifel.
Pruneau : Aprifel.

- haut - autres aliments -


Derain, logo diététiques alternatives Diététiques alternatives

Méthode Kousmine : la prune serait alcalinisante (méthode PRAL - Potential Renal Acid Load - du Dr Thomas Remer). Mais elle est souvent classée acidifiante pour d'autres.

- haut - autres aliments -


Modigliani, logo régimes alimentaires, maigrir, perdre du poids Régimes alimentaires

La prune a un index glycémique bas (20 à 40) et le pruneau a un IG un peu plus élevé (40 à 53). La prune est peu calorique (52 à 60 kcal), en revanche le pruneau, très concentré, est très calorique (210 à 290 kcal). Très énergétique, le pruneau est recommandé dans les régimes pour sportifs et chez les asthéniques. Le pruneau, très riche en glucides, est en revanche déconseillé pour les diabétiques.


- haut - autres aliments -