Menu

Article : Epices, herbes aromatiques, condiments


Sauge
Photo : J Bouchut

Sauge

Diététiques : Ayurvédique - Chinoise - Hippocratique - Officielle - Alternatives - Régimes


Origine

La sauge est une plante aromatique vivace de la famille des labiées. Le mot sauge, en français, vient du latin salvus : en bonne santé, à cause des vertus médicinales de la plante. Il existe plusieurs variétés de sauges qui poussent à l'état naturel, principalement dans l'Europe du sud : sauge des prés (Salvia pratensis), sauge sauvage (Salvia silvestris), sauge verticillée (Salvai verticillata). Mais les sauges utilisées en diététique ou en cuisine sont des sauges cultivées depuis l'antiquité, qui peuvent éventuellement être retournées à l'état sauvage, dans les régions calcaires méditerranéennes, près des maisons en ruine ou dans des jardins abandonnés : la sauge officinale (Salvia officinalis) et la sauge sclarée (Salvia sclarea), d'allure voisine, mais d'un arôme plus brutal et d'une saveur plus âcre selon l'ethnobotaniste français Pierre Lieutaghi. Comme toutes les plantes aromatiques, la sauge peut être cultivée dans des pays moins chauds que les régions méditerranéennes, mais son parfum et ses vertus sont alors plus faibles.

La sauge officinale était considérée, au Moyen Age comme une panacée (qui guérit tout), et souvent appelée Salvia salvatrix (sauge qui sauve). La sauge sclarée était appelée Toute-bonne.

On connaissait au Moyen Age le vin de sauge, qui était un vin apéritif. En Provence, on faisait, traditionnellement, de l'eau de sauge (liqueur à base d'alcool, de sirop et de sauge). La sauge est utilisée en cuisine provençale pour faire une soupe appelée aigo boulido (eau bouillie) à base d'ail, de sauge, de thym ou de laurier, infusés dans de l'eau, avec de l'huile d'olive et du pain. On en met aussi dans des plats de viande, de légumineuses ou de châtaignes.

- haut - autres aliments -


Dhanvantari, logo diététique ayurvédique Diététique ayurvédique

Les variétés indiennes de sauge sont utilisées pour favoriser la digestion et traiter les infections des muqueuses.

- haut - autres aliments -


Le Yin et le Yang, logo diététique chinoise Diététique chinoise

La sauge chinoise (Salvia miltiorrhiza) est différente de la sauge européenne. La racine de sauge chinoise est utilisée pour traiter les troubles hépatiques et circulatoires.

- haut - autres aliments -


Hippocrate, logo diététique hippocratique Diététique hippocratique

Pour Hippocrate, la sauge est sèche et astringente.

Pour l'Ecole de Salerne, au 11e siècle (traduction 19e siècle), l'homme ne doit pas mourir s'il a de la sauge dans son jardin :

Homme, pourquoi meurs-tu, lorsqu'en ton jardin pousse
La Sauge ? Sur la mort tout remède s'émousse.
Elle affermit les nerfs, dissipe de la main
Le tremblement nerveux; de la fièvre soudain
Le feu languissant meurt. Sauge préservatrice,
Prête à nos maux toujours ta vertu protectrice !
A la tête souffrante elle apporte secours.
L'Antidote Adrien offre même recours.

Pour Aldebrandin de Sienne au 13e siècle, la sauge est chaude et sèche au 3e degré. Elle est bonne pour l'estomac froid, les paralytiques et conforte les nerfs. Comme elle réchauffe, la sauge est bonne à utiliser en hiver, pour ceux qui ont des humeurs froides. Elle est bonne contre la mauvaise haleine, pour les dents et les gencives.

Pour le Tacuinum Sanitatis, la sauge est chaude au 1e degré et sèche au 2e. Elle est bonne pour l'estomac et les maladies nerveuses froides. La sauge convient aux complexions froides, aux vieux, en hiver et dans les régions froides.

Pour Platéarius, la sauge est chaude au 1e degré et sèche au 2e degré. La sauge sauvage débouche les conduits et conforte les nerfs. La sauge cultivée chasse les humeurs. Un vin de sauge (vin dans lequel on fait cuire la sauge) est bon contre la paralysie, les contusions et l'épilepsie. Un bain chaud dans une décoction de sauge est efficace contre les empêchements d'urine, provoque les règles et nettoie la matrice. Une sauce faite de sauge, persil, vinaigre et un peu de poivre excite l'appétit perdu à cause d'humeurs froides dans l'estomac.

Pour Platine au 15e siècle, la sauge est chaude et sèche. C'est une herbe de grande vertu, efficace contre la paralysie des membres et les tremblements des mains. Il faut en frotter les dents et les gencives pour les nettoyer, les blanchir et les fortifier. La sauge conforte les estomacs froids et échauffe, c'est pourquoi il ne faut pas trop en prendre pendant les fortes chaleurs d'été. La sauge est meilleure en hiver, contre la mauvaise haleine. Le vin de sauge, en apéritif, est bon pour les nerfs, pour garder la santé, pour les paralytiques et pour ouvrir l'appétit.

Jean Bruyérin-Champier, au 16e siècle, prend ses distances vis-à-vis des superstitions populaires qui attribuent à la sauge le pouvoir de donner l'immortalité. Il signale qu'on estime qu'elle est utile contre les tremblements corporels. Un rôti de bœuf piqué de sauge permettrait de consumer la bile noire.

- haut - autres aliments -


molécule acide aminé, logo diététique officielle Diététique officielle

Des essais cliniques ont montré que la sauge pouvait soulager la pharyngite causée par une infection virale aiguë. Une pommade à base d'extraits de sauge et de rhubarbe s'est révélée efficace pour guérir des lésions causées par l'herpès labial.

En 2003 des chercheurs Iraniens ont montré que la sauge peut améliorer les performances cognitives de personnes souffrant de la maladie d'Alzheimer et les calmer.

Des études auraient montré les effets antisudorifiques et antibactériens de la sauge.

- haut - autres aliments -


Derain, logo diététiques alternatives Diététiques alternatives

La phytothérapie (traitement par les plantes) et l'aromathérapie (traitement par les huiles essentielles de plantes) sont très utilisées par les adeptes des médecines douces et des diététiques alternatives.

L'huile essentielle de sauge sclarée contient, en particulier, 22.15% de linalol et 58.10% d'acétate de linalyle. Elle est utilisée pour les problèmes gynécologiques : régularisation du cycle menstruel (puberté et ménopause). Elle est considérée comme antidépresseur, antispasmodique, calmant, emménagogue (favorise le cycle menstruel), euphorisant, régulateur de séborrhée et de transpiration, régénérateur cellulaire, stimulant, stimulant capillaire, tranquillisant, énergisant, équilibrant, tonique du cuir chevelu.

L'huile essentielle de sauge officinale contient, comme l'absinthe, de fortes doses de thujone, substance neurotoxique et abortive. Elle doit donc être utilisée uniquement sous contrôle médical. Elle est interdite aux femmes enceintes, aux enfants, aux personnes épileptiques, aux personnes ayant de l'hypertension ou affaiblies par la maladie.

- haut - autres aliments -


Modigliani, logo régimes alimentaires, maigrir, perdre du poids Régimes alimentaires


- haut - autres aliments -